radp
logo_ministere
 

top barre

 

Le Musée est ouvert tous les jours

8h-12h et 13h30-16h30

Plein tarif : 200 dinars.
Demi-tarif : 100 dinars.
Réduction de 30% (lors d'achat groupé de 10 tickets et plus).
Entrée gratuite : pour les moins de 16 ans, les personnes âgées de plus de 65 ans, les appelés du service national, les personnes handicapés et leurs accompagnateur, les demandeurs d'emploi et minima sociaux.

 

BOUTIQUE

Cadeaux en ligne

Chopes

Cartes postales

Dépliants

Cadres

LIVRES

- Trésors du musée de Cherchell

- Livrets F et A


JubaII

 

 

 

 

 

 
 
 

inscriptions

 

 


« Iol », « Caesarea », « Cherchell », ville aux trois noms, située sur le littoral, à environ 100 km d’Alger, enserrée entre la mer au Nord, les montagnes de la Dahra au Sud, à l’Est par le Djebel Chenoua et à l’Ouest par le massif de Ténès.

 

Des industries lithiques de différentes périodes attestent de cette présence à Cherchell. Dès la plus haute antiquité, les hommes furent attirés par Cherchell. Sa position géographique lui conféra une grande importance stratégique.

 

LES PHENICIENS

 

A leur arrivée sur les côtes de Cherchell, les Phéniciens découvrirent une région habitée où se sont succédées plusieurs civilisations préhistoriques, dont la civilisation ibéro-maurusienne.

Les Phéniciens y fondèrent un comptoir commercial appelé IOL au IVe siècle, du nom de l’une de leur divinité, « le dieu du vent », et entamèrent des échanges commerciaux avec les autochtones. Navigateurs aguerris et grands négociants, Iol connaitra une grande prospérité durant des siècles et jusqu’à l’arrivée des romains.

 

PERIODE BERBERE

 

Après la chute de Carthage en l’an 146 av. J.-C., les princes numides prennent le pouvoir et gouvernèrent les trois régions. La Maurétanie, Massyle et Massaesyle. Micipsa, fils de Massinissa, suivi de Bocchus II, roi des maures, reprennent Iol, qui se voit relevée au rang de capitale. A la mort de Bocchus II, en 33 av. J.-C., qui n'avait pas d’héritier, Octave, futur empereur, gouverna la Maurétanie en -27 J.-C.

 

Juba I, roi des numides, prend partie pour Pompée contre César durant la guerre de Tapsus, en Tunisie, en 46 J.-C. Vaincu, il se donna la mort. Son fils Juba II, alors âgé de 5 ans fût emmené à Rome et élevé auprès d’Octave. Il reçu une éducation plus grecque que latine, de même que la fille de Cléopâtre VII et de Marc Antoine, Cléopâtre Séléné, qui épousa Juba II et qui fut elle aussi élevée à la cour de Rome. L’union de ces différentes cultures grecque, romaine et égyptienne, du bassin méditerranéen, apportèrent un grand et enrichissant apport aux civilisations autochtones.

jubaII

Juba II

 

PERIODE AUTONOME SOUS JUBA II

 

En l’an 25 J.-C., Caesarea connaitra un événement important qui va la propulser parmi les grandes cités de la méditerranée. En effet l’avènement de Juba II non seulement réussit à faire de Caesarea une ville vitrine qui devait séduire les tribus autochtones mais aussi rivaliser avec les autres grandes cités. Tout au long de son règne, qui dura une cinquantaine d’années, Juba II a su impulser à la ville une grande dynamique architecturale, artistique, culturelle et économique.

 

TOMBEAU

 

Si durant l'antiquité, Cherchell a occupé une place importante dans l'histoire de l'Afrique du nord en tant que capitale de la Maurétanie, c'est surout sous Juba II qu'elle a rayonné sur tous les plans, notamment artistique et culturel, puisqu'on lui doit, entre autres, le mausolée royal de Maurétanie, que beaucoup d'historiens attribuent à la période où ce roi-écrivain était au pouvoir.

 

 

AQUEDUC

Aqueduc de Cherchell

Les grands ensembles d'aqueduc de Chabet Ilelouine et de l'Oued Bellah permettaient de canaliser l'eau vers l'ex capitale de la province romaine de Maurétanie Césarienne, Caesarea. Le captage de l'eau commence à Menaceur. Considéré comme étant le plus long d'Afrique, l'aqueduc Chabet Ilelouine fait 40 km de long et 35m de haut.

 

 

aqueduc

Aqueduc de Cherchell

 

Le règne de Juba II fut plutôt calme même s’il fut traversé par quelques révoltes comme celle des Gétules. Les multiples réalisations de ce grand roi érudit comptent une douzaine de livres, cités par plusieurs historiens de l’antiquité mais qui sont malheureusement perdus. Les vestiges encore bien visibles, comme le théâtre, l’amphithéâtre, le cirque, l’aqueduc, les termes, les remparts de la ville, etc., témoignent de la splendeur et de la grandeur de ces réalisations.

 

theatre

Amphithéâtre romain

 

Après la mise à mort de Ptolémée, fils de Juba II et de Cléopâtre Séléné survenue en l’an 40 après J.-C. à Lyon et commanditée par son propre cousin Caligula, le royaume de Maurétanie perdit son indépendance et fut annexé définitivement à l’empire romain puis partagé en deux provinces, la Maurétanie Tingitane dont la capitale est Tanger et la Maurétanie Caesarienne, avec pour capitale Caesarea qui ne perdra cependant pas de son importance. Elle connaitra un essor considérable notamment au deuxième siècle et plus particulièrement sous le règne des Sevère de 193 à 235 après J.-C. En l’an 371, Firmus tenta de reprendre Cherchell aux romains. Pour y arriver il brûla la ville.

 

LES VANDALES

Au IVe siècle les vandales arrivèrent à Cherchell. Ces conquérants de la Gaulle l’annexèrent au royaume vandale d’Afrique du nord: cette période dura environ un siècle. La ville subit plusieurs catastrophes qui ont provoqué des dégâts importants. Elle est ravagée par un incendie et des tremblements de terre répétés. Mais à chaque fois Cherchell renaît de ses cendres et se remet de ces catastrophes. En l’an 533, les byzantins, héritiers des romains s’emparent de Cherchell et chassent les vandales de la ville. Les prêches du grand Saint Augustin renforcent aussi l’idée de la présence de la religion chrétienne à Cherchell aux IIIe et IVe siècle après J.-C.

 

PERIODE MUSULMANE

De l’an 647 à 1509, période musulmane, Cherchell, située à l’écart des grands axes routiers, perd de son importance, et fut annexée aux divers royaumes musulmans qu’à connu le Maghreb, les Omayades, les Almoravides, les Almohades… et les Mérinides qui fondèrent le royaume de Ténès et occupèrent la ville. Elle ne retrouva sa grande renommée qu’à l’arrivée des Andalous, qui sauverons un peu cette période. En 1492 fuyant la persécution et la reconquista espagnole, des centaines de familles s’installèrent dans sa Casba (ksiba, en cherchellois) où ils ont été bien accueillies par les Cherchellois. Ce qui reste de l’ancien Casbah est connue actuellement sous le nom « Aïnksiba » qui veut dire la fontaine ou la source de la petite Casbah.

 

En 1509, pour éviter l’occupation espagnole, les notables de la région paient un tribut aux Espagnols. Appelé par le roi d'Alger, Baba Aroudj s’installe à Cherchell de 1512 à 1516. Une stèle trouvée dans le Fort Turc l’atteste. Datée, le nom de Cherchell est cité pour la première fois.

 

Deux définitions sont données à Cherchell, "le mal qui s’en va" (si on prend la typonomie en interprétant d'après la langue arabe) ou "charchar", la chute d’eau. Dans les anciennes cartes des navigateurs, apparait le nom de Sirsile. En l’an1840 les Français l’occupent. Ils rasèrent une grande partie de l’ancienne ville et construisirent la nouvelle. Durant cette opération de nombreux objets ont été détruits. Les autres ont été éparpillés entre différents endroits, et beaucoup ont été acheminés par bateaux en France.

 

 

 

 

 

  • Museum friends - join now
  • activites-enfants

musee

Activités mosaïque

 

musee

 

musee

Activité Moulage

musee

Activité dessin

musee

Valise muséale

musee

Visite guidée

 
 
frag architrav

 

 

 

a

Accueil

Le musée

spacer Collections spacer Restauration spacer Evénements spacer Juba II spacer Historique spacer Activités pour enfants spacer Contact

© 2016 Musée Public National de Cherchell
Cherchell- wilaya de Tipaza

Tél: 213 (0) 24 33 31 84

Fax: 213 (0) 24 33 31 85

contact@musee-cherchell.dz

musee.cherchell@gmail.com

Webdesign:interneet1@gmail.com

 

Facebook

 

Gplus   Facebook